Constituer un capital

Pour un particulier, se constituer un patrimoine évoque la notion d’accès à la propriété. Pourtant, la notion de patrimoine couvre un large panel de secteurs et de stratégies d’investissement. On pense bien évidemment à l’immobilier mais il existe beaucoup d’autres supports : assurance vie, bourse, livrets bancaires, art, cryptomonnaies, etc. En premier lieu, se constituer un patrimoine demande d’élaborer une stratégie adaptée à ses objectifs mais aussi au moment de vie dans lequel vous êtes. Ce qui est vrai à un certain âge l’est peut-être moins ou plus du tout à un autre… Il est également très important de ne pas se lancer dans la constitution d’un patrimoine sans avoir au préalable réfléchi au socle sur lequel il va se bâtir. Par quoi commencer pour se constituer un capital ? Quelle méthodologie adoptée ? Sur quels supports ?

Par quoi commencer ?

Assurance vie ? Épargne logement ? Pierre papier ? Livrets bancaires ? Cryptomonnaies ? Pour un débutant, les possibilités en matière dinvestissement sont infinies, et souvent assez déstabilisantes. Des supports et des produits souvent aussi divers que complexes à décrypter et les arbitrages pour tenter de trouver le placement le plus adapté à sa situation ne constituent en rien une mince affaire.

Bien souvent, les nouveaux épargnants et investisseurs se tournent vers les produits les plus accessibles, à savoir les livrets bancaires et d’épargne réglementée (Livret A, Livret Jeune, LDDS, LEP). S’ils constituent un placement sécurisé, ils ne rapportent (presque) rien. Le taux du Livret A (qui sert de référence aux autres livrets) a atteint le seuil plancher de 0,50 % en février 2020.

Quelle méthodologie adopter ?

Définissez vos objectifs

Épargner pour épargner n’a pas de sens s’il ne répond pas à un ou plusieurs objectifs :

  • Disposer de liquidités à tout moment : dans ce cas vous privilégierez les livrets d’un établissement bancaire, sachant que ces supports que l’on appelle des supports d’épargne ne sont en fait que des supports de trésorerie.
  • Placer un capital acquis sur le long terme : dans ce cas, et en fonction de votre âge notamment, vous pourrez vous tourner vers des supports de type contrat d’assurance-vie, SCPI ou location meublée.
  • Défiscaliser : les PER, FCPI/FIP ou encore les investissements immobiliers à caractère défiscalisants (Pinel ou autre) sont des solutions à étudier pour réduire son impôt sur le revenu.
  • Préparer sa retraite, créer du capital, valoriser un capital, financer les études des enfants, etc.

Définissez votre capacité d'épargne

« Quelle somme êtes-vous en mesure d’investir chaque mois, sans que cela ne change en rien votre train de vie » ?

Cette question très régulièrement posée par nos conseillers en gestion de patrimoine à leurs clients permet justement de définir cette capacité d’épargne et par voie de conséquence, les moyens disponibles pour agir, et donc pour atteindre les objectifs préalablement fixés. Peu importe le montant des versements d’ailleurs, ce qui compte par-dessus tout c’est la régularité.

Déterminer votre profil épargnant

Pour bien épargner, il faut commencer par définir votre « profil d’épargnant ». Cela ne se résume pas simplement à savoir si vous avez une grosse aversion au risque ou pas. Se fixer son profil d’épargnant est un exercice qu’il faut prendre au sérieux.

Votre âge, votre situation personnelle et professionnelle, l’état de votre patrimoine et de vos placements sont les premiers et principaux indicateurs pour se fixer.

Le profil d’épargnant tient également compte d’un certain équilibre ; or l’on constate bien souvent que les patrimoines des français, quelle que soit leurs tailles, sont souvent déséquilibrés : soit exagérément sécuritaire ou encore trop orientée immobilier, ou inversement, majoritairement investi en assurance-vie (sur des fonds en euros ou en unités de compte). Tout est donc une question d’équilibre.

Par quels moyens et sur quels supports ?

Commencer par épargner

C’est l’un des meilleurs moyens de se constituer progessivement un patrimoine. Lorsque l’on démarre dans la vie active – ou même avant dans la mesure du possible – l’une des priorités, pour nombre de ménages, repose sur le fait de se constituer un apport pour pouvoir, quelques années plus tard, investir dans l’immobilier et acheter un premier logement.

Les produits d’épargne les plus avantageux sont :

  • l’assurance vie ;
  • le Plan d’Épargne en Actions (PEA) ;
  • le Plan Épargne Retraite (PER) qui, depuis la loi PACTE, peut être débloqué de façon anticipée pour financer l’achat de sa résidence principale ;
  • les produits d’épargne logement (PEL et CEL) ;

Acheter sa résidence principale

C’est sans doute l’une des meilleures façons de fonder son patrimoine sur des bases solides. Acheter sa résidence principale vous met à l’abri du besoin, vous assure un placement sécurisé et vous permet de dire au revoir au loyer mensuel. Bien sûr, un tel projet demande de la préparation, à commencer par un bon dossier, et un apport personnel suffisant.

Contrairement aux idées reçues, l’immobilier n’est pas accessible qu’aux quadragénaires en couple avec des enfants et bien installés dans la vie. L’âge moyen du premier achat immobilier est de 32 ans.

Si l’idée de vous “fixer” à un endroit précis en achetant votre résidence principale vous rebute, sachez de que plus en plus d’achats immobiliers sont temporaires. Chez les millennials notamment, les propriétaires conservent leur bien en moyenne 8 ans si c’est un appartement, 10 ans pour une maison avant de passer à la revente. Bien souvent, la vente d’un bien immobilier servant à financer un autre bien.

Réaliser de l'investissement locatif

L’immobilier a ceci d’intéressant qu’il peut s’entreprendre sous plusieurs formes :

  • en direct, en achetant sa résidence principale, et éventuellement une résidence secondaire ;
  • en réalisant un investissement locatif ;
  • dans la pierre papier, en achetant des parts de SCPI, d’OPCI ou de FCPI ;
  • en incluant des actifs immobiliers dans son contrat d’assurance vie ;
  • mettre en place une LMNP.

Il est également tout à fait possible d’investir dans l’immobilier locatif sans acheter un bien immobilier. Vous pouvez par exemple :

  • investir dans une résidence de services (retraite, tourisme, affaires, étudiante) ;
  • mettre en location une pièce ou une partie de votre logement ;
  • faire du crowdfunding immobilier ;
  • vous constituer en SCI avec vos proches ou membres de votre famille.

Les autres placements, plaisir et atypiques

En plus des placements classiques (assurance-vie, titres boursiers, immobilier, etc.), il existe une autre catégorie : celles des placements atypiques ou placements plaisir, une solution d’investissement atypique qui revient à investir dans un domaine qui vous passionne. Le but recherché n’est pas tant la rentabilité que la philanthropie, l’investissement social ou la conscience écologique. Parmi les placements plaisir les plus connus, on trouve : les cryptomonnaies, le vin, les groupements forestiers ou viticoles, les voitures de collection, les œuvres d’art, l’or, etc.

vh-linkedin-facebook-profil

La gestion d'un patrimoine, quel qu'il soit, ne s'improvise pas.

Il est loin d'être évident de savoir comment placer son argent, optimiser sa fiscalité, investir dans l'immobilier, établir sa stratégie, suivant quels critères... L'information est désormais accessible à tous, c'est en soit une révolution mais il est essentiel d'y faire le tri. Les domaines de la gestion patrimoniale étant de plus en plus complexes, ils évoluent sans cesse et c'est en cela que réside l'intérêt de confier cette responsabilité à un expert. Véritable chef d'orchestre de la gestion et du suivi de vos investissements, le conseiller en gestion de patrimoine a les compétences nécessaires pour vous préconiser les meilleures options, celles qui correspondent à qui vous êtes et à l'atteinte de vos objectifs. Chaque stratégie est unique, tout comme vous.

UN OUTIL CLÉ POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS

N’attendez-plus
pour réaliser
un bilan patrimonial !

logo vh patrimoine dark medium
60200 COMPIÈGNE
Lundi/vendredi : 9h - 17h30

Notre dernier article