Plan d’Épargne Retraite (PER) : tout savoir sur ce dispositif

le per plan epargne retraite tout savoir vh patrimoine

La loi PACTE, entrée en vigueur en 2019, a introduit un nouveau type de placement : le plan d’épargne retraite, ou PER. Ce nouveau PER remplace le PERP et le contrat Madelin. Comparé à ces anciens placements dédiés à la retraite, le PER continue à avoir une fiscalité avantageuse tout en étant plus souple : vous n’êtes plus obligé de transformer votre capital en rente viagère. Alors, faut-il ouvrir un PER ? Nous faisons le point dans cet article.

Qu’est-ce qu’un PER (Plan Épargne Retraite) ?

Un Plan Épargne Retraite est un placement dédié à la préparation d’une retraite complémentaire. L’argent que vous versez sur votre compte est bloqué jusqu’à votre départ en retraite. Ensuite, vous avez la possibilité de convertir l’épargne accumulée en rente ou de faire des retraits, on parle dans ce cas de sortie en capital.

Dans quoi investit-on avec un PER ?

Le Plan Épargne Retraite fonctionne comme une assurance-vie ou un compte-titres, selon qu’il s’agisse d’un PER assurantiel ou d’un PER bancaire. 

Lorsque vous souscrivez à un PER vous avez donc le choix parmi plusieurs supports d’investissement :

  • Investissements boursiers : actions, obligations, fonds d’investissement ou ETF (trackers) ;
  • Fonds immobiliers : SCPI ou OPCI ;
  • Fonds à capital garanti : dans les PER assurantiels, vous avez accès à un « fonds euros »dont le capital est garanti, mais dont le rendement est faible, comme dans l’assurance-vie.

Si tout ça vous paraît compliqué, n’ayez pas d’inquiétude, tous les PER proposent une gestion pilotée : c’est le gestionnaire du contrat qui choisit la combinaison des supports en fonction de vos besoins.

Comment souscrire à un PER ?

Contrairement aux anciens contrats de retraite Madelin, le PER n’est pas réservé aux professions libérales et aux indépendants. Tout le monde peut ouvrir un ou plusieurs PER.

Cas de sortie anticipée

Il est possible de « casser » son plan épargne retraite avant le départ à la retraite. Plusieurs cas de sortie anticipée en capital sont envisageables :

  • achat d’une résidence principale ;
  • accidents de la vie :
    • décès du conjoint (marié ou pacsé),
    • invalidité du titulaire ou d’un enfant ou du conjoint (marié ou pacsé),
    • fin des droits d’allocation chômage,
    • situation de surendettement,
    • cessation d’activité suite à liquidation professionnelle.

En cas d’accident de la vie, le capital récupéré ne sera pas soumis à l’impôt. Le PER joue donc le rôle d’une assurance contre les accidents de la vie : vous défiscalisez à l’entrée et n’êtes pas taxée à la sortie si jamais cela devait vous arriver.

Défiscaliser ses versements avec le PER

Le gros avantage du PER est de pouvoir déduire vos versements de vos revenus imposables et de réduire vos impôts

Cette déduction est néanmoins plafonnée, au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10% de vos revenus, dans la limite d’une déduction de 32 419 € ;
  • ou 10% du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) 4 113 € pour l’année 2021 si cela est plus avantageux pour vous, majorée de 15% au-delà d’1 PASS pour les Travailleurs Non Salariés (TNS) uniquement.

La déduction se fait sur les revenus de l’année en cours et le maximum déductible est calculé sur le montant de vos revenus nets de frais professionnels et de cotisations sociales de l’année précédente.

Prenons un exemple et supposons que vos revenus nets imposables soient de 100 000 €. Vous pouvez donc déduire :

  • 10 000 € par an maximum (10% de vos revenus)
  • Ou 4 113 € (10% du PASS), ce qui est dans moins avantageux dans cet exemple.

En versant 10 000 € sur votre PER, vous pouvez donc réduire votre revenu imposable à 90 000€. Comme ces revenus sont dans la tranche marginale d’imposition à 41%, vous réalisez une économie d’impôt de 4 100 € ! N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers afin qu’il vous aide dans ce calcul.

Fiscalité du PER à la sortie

Une fois à la retraite, vous avez deux options pour récupérer l’épargne accumulée sur votre PER :

  • soit vous la transformez en rente viagère ; 
  • soit vous effectuez de simples retraits. 

Vous pouvez aussi combiner les deux.

La sortie en rente

La rente viagère est un revenu mensuel que l’assureur de votre PER vous versera jusqu’à votre décès. C’est donc un complément à votre pension de retraite versée par votre régime obligatoire et/ou complémentaire.

Les rentes viagères que vous touchez sont imposées au « régime des rentes à titre gratuit » et aucune distinction n’est faite entre les plus-values et les versements :

  • elles sont imposées à l’impôt sur le revenu après un abattement de 10% ;
  • elles sont soumises à des prélèvements sociaux à hauteur de 9,1% dont 8,3% de CSG.

La sortie en capital

Après votre départ à la retraite, vous pouvez choisir d’effectuer des retraits et de sortir votre épargne sous forme de capital. Cette fois-ci, il faut distinguer les sommes versées des plus-values :

  • les plus-values sont fiscalisées à hauteur de 30 % (impôts et prélèvements sociaux compris) ;
  • la part des retraits qui correspond à vos versements est soumise à l’impôt sur le revenu mais est exonérée de prélèvements sociaux.

On voit donc ici que le PER permet de décaler la fiscalité dans le temps. Au lieu d’être fiscalisé pendant votre activité, le capital sera fiscalisé lors de votre retraite, donc à un moment où vos revenus seront moindres et votre fiscalité aussi !

La sortie anticipée pour l’achat d’une résidence principale sera soumise à cette même imposition, par contre en cas d’accident de la vie, vous êtes exonérés d’impôt sur le revenu. Vous ne payez que les 17,2% de prélèvements sociaux sur les plus-values.

Les meilleurs plans d’épargne retraite

Les plans d’épargne retraite ne se valent pas tous. Pour bien choisir votre PER, il faut analyser plusieurs critères :

  • la qualité du service client,
  • l’univers d’investissement,
  • la qualité de la gestion pilotée,
  • la solidité de l’assureur,
  • les frais de gestion et les frais sur versement.

Faites-vous accompagner

La gestion d’un patrimoine, quel qu’il soit, ne s’improvise pas. Confiez cette responsabilité à un expert.
Véritables chefs d’orchestre de la gestion et du suivi de vos investissements, nos conseillers en gestion de patrimoine ont les compétences nécessaires pour vous préconiser les meilleures options, celles qui correspondent à qui vous êtes et à l’atteinte de vos objectifs. Chaque stratégie est unique, tout comme vous.

logo vh patrimoine dark medium
60200 COMPIÈGNE
Lundi/vendredi : 9h - 17h30

Notre dernier article