Où placer son argent en 2022 ?

Le début d’année et l’arrivée du printemps est toujours synonyme de nouveaux projets. C’est donc le moment idéal pour faire le point sur son patrimoine et pour prendre ainsi les meilleures décisions selon sa situation personnelle, professionnelle mais aussi ses objectifs de vie. Quelques étapes déjà avant de se lancer :

  • mettre à plat son organisation,
  • définir les enveloppes disponibles au-delà de ses capitaux de sécurité,
  • définir son horizon de placement & objectifs de rendement,
  • et enfin, rechercher le meilleur véhicule d’investissement.

Depuis le début de la crise sanitaire mondiale dont nous sommes tous touchés, les Français épargnent de manière importante. Quid de cette épargne ? Souvent, par manque de conseils et de stratégie, celle-ci reste sur des comptes courants et des livrets d’épargne. Or, ces derniers ne rapportent plus rien. Leur rendement est même négatif, net d’inflation. Alors que faire de son épargne en 2022 ? Nous faisons le point sur les placements à privilégier et ceux à éviter.

Les placements en privilégier

L’assurance vie

2021 a été une période de collecte importante pour l’assurance-vie. Avec la possibilité d’investir sur de nombreux supports et une fiscalité réduite, le placement préféré des Français cumule en effet beaucoup d’avantages et répond à de nombreux usages : épargne court/moyen ou long terme, placement pour sa retraite, optimisation fiscale, levier financier, revenu complémentaire, transmission, etc.).

Investir dans l’assurance vie, c’est choisir un placement sous forme de versements périodiques et/ou sous forme de capital soit sur fonds euro, soit sur des supports en unités de compte.

Un fonds euro offre un rendement de 1 à 2 % à ce jour et est garanti par l’établissement où vous détenez votre contrat. Si vous choisissez de placer votre argent sur des supports variés, une partie pourra rester par ailleurs sur le fonds euro.

Concernant l’investissement en unités de compte, il pourra être placé sur différents supports définis en fonction de vos appétences et objectifs, que cela soit dans l’immobilier via les SCPI ou bien sur les marchés financiers. L’intérêt de ce type de placement est qu’il peut générer une rentabilité bien plus élevée (comportant toutefois un risque de perte en capital) comparée à celle du fonds euro.

Cependant, il est intéressant de constater que la notion de risque et de performance s’apprécie sur un horizon de placement défini et non à court terme.

Le marché boursier est un moyen de transférer de l’argent de l’impatient au patient.

Warren BUFFET

Durant toute la durée de votre contrat, vous pouvez effectuer des versements sur un ou plusieurs supports en fonction de vos objectifs, de votre aversion au risque et de votre horizon de placement. Tous ces versements ne feront que s’ajouter au capital initial et aux intérêts générés par vos différents placements (les versements périodiques permettent de constituer un capital en douceur en allégeant ainsi la volatilité et en optimisant les performances).

Un contrat d’assurance vie n’a pas de durée. Plus il sera long, plus il sera intéressant en termes de rendement et de fiscalité. En effet, c’est à partir de la 8e année que les abattements fiscaux deviennent vraiment conséquents.

Les PEA & Comptes-titres

Il existe plusieurs moyens de placer son épargne sur les marchés financiers, tout en optimisant sa fiscalité. Deux dispositifs sont disponibles : le PEA (Plan d’Épargne en Actions) et le compte-titres.

Le PEA est un support d’investissement qui comprend deux poches distinctes : un compte-espèces qui sert à déposer les fonds servant à procéder à des achats ou issus d’une revente de titres ainsi qu’un compte-titres servant de portefeuille actions. Le PEA ne comporte pas de montant minimal d’investissement et les versements périodiques ne sont en aucun cas obligatoires. Il est transférable d’un établissement financier à un autre (banque et/ou courtier). Cette enveloppe est en effet proposée par les banques traditionnelles mais aussi la quasi-totalité des banques en ligne ainsi que par de nombreux courtiers en ligne. Attention, un contribuable ne peut détenir qu’un seul PEA.

Le PEA permet aux particuliers résidents fiscaux français d’investir en Bourse en bénéficiant d’un avantage fiscal non négligeable. En échange de cet avantage, le PEA comporte certaines restrictions : son plafond de dépôt est limité à 150 000 euros (en cas de plus-values, ce montant peut bien sûr être dépassé), ne sont éligibles que les titres de sociétés dont le siège social est situé dans l’Union Européenne ou dans un État faisant partie de l’Espace économique européen (EEE) et ayant conclu avec la France une convention fiscale.

Le compte-titres, quant à lui, est un produit d’épargne qui permet d’investir sur tout type de valeur mobilière sur les marchés financiers. Le compte-titres est directement attaché à un compte courant pour acheter et vendre des actions. L’avantage réside donc également dans la pluralité des supports : actions, OPCVM, trackers, ETF, produits structurés, dédiés, etc. et non sur des supports seulement « éligibles » comme le PEA.

Plus souple que le PEA, il n’y a pas de plafond de versement et n’est pas nécessaire d’être majeur pour l’ouverture d’un compte titres. Pour les mineurs, le représentant légal doit faire une autorisation pour l’ouverture du compte.

Les SCPI & OPCI

De plus en plus de personnes souhaitent investir dans l’immobilier, mais se rendent compte que le statut de bailleur ne leur convient pas. Dans ce cas, il est préférable de se tourner vers la pierre-papier qui a l’avantage d’être un investissement plus souple. Par ailleurs, mettre des capitaux dans la pierre-papier vous évite de visiter les différents biens immobiliers concernés et quelques désagréments de la gestion en direct (visites, entrées et sorties des locataires, paiement des loyers, travaux, etc.).

Tout en vous constituant un patrimoine transmissible, les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) vous permettent de compléter vos revenus et de diversifier vos sources de rendement. Néanmoins, il existe un très grand nombre de SCPI et d’OPCI différentes et toutes ne se valent pas. Comme tout investissement, il est nécessaire de se faire accompagner par un Conseiller en gestion de patrimoine.

Les placements à éviter

L’assurance-vie en fonds euros

Comme presque chaque année, les fonds euros présents dans les assurances-vie devraient clôturer à environ 1%, ce qui constitue un rendement inférieur à l’inflation actuelle. C’est donc une solution à éviter, sauf si vous souhaitez placer le strict nécessaire en épargne de précaution ou simplement en tant que support d’attente sur du court terme.

Les livrets bancaires

Les Français affectionnent toujours autant les livrets d’épargne bancaire. Mais attention de ne les réserver qu’à l’épargne de sécurité dont vous avez besoin pour pallier les aléas de la vie. Au-delà de ce montant à déterminer suivant votre niveau de vie, l’épargne supplémentaire dont vous disposez mérite un meilleur rendement, optimisé et en corrélation avec vos objectifs et votre horizon de placement.

L’immobilier en Loi Pinel

Le prix de l’immobilier actuel atteint des sommets, la rentabilité y est donc très faible (même en prenant en compte les économies d’impôt, souvent compensées par le coût d’acquisition initial majoré). Nous le conseillons uniquement dans des cas très particuliers qui nécessitent des calculs poussés et privilégions plutôt les SCPI et OPCI si vous souhaitez investir dans l’immobilier.

Faites-vous accompagner

La gestion d’un patrimoine, quel qu’il soit, ne s’improvise pas. Confiez cette responsabilité à un expert.
Véritables chefs d’orchestre de la gestion et du suivi de vos investissements, nos conseillers en gestion de patrimoine ont les compétences nécessaires pour vous préconiser les meilleures options, celles qui correspondent à qui vous êtes, à votre personnalité et à l’atteinte de vos objectifs. Chaque stratégie est unique, tout comme vous.

logo vh patrimoine dark medium
60200 COMPIÈGNE
Lundi/vendredi : 9h - 17h30

Notre dernier article